•   Maintenant que j'en ai fini avec Carme, il est temps de m'occuper de la liquette Bruyère, le deuxième patron offert à ma sœur il y a 4 ans, probablement demeuré incousu. Ne l'ayant pas décalqué à l'époque, mon accompagnatrice m'a gentiment prêté la version initiale de ce patron sorti en 2014 (j'ignore s'il a été modifié lors du passage à la version pdf et j'aimerais bien le savoir).

      En préambule, je dois confesser que plus le temps passait, plus la vue d'une Bruyère me laissait une impression de malaise. Je m'explique : primo les plis diagonaux sous l'aisselle au dos chez 95% de la population, puis le contraste entre le buste ajusté voire moulant qui semble fréquemment tirer au dessus de la poitrine et les manches à tête assez plate qui font des gros plis à l'aisselle, la ceinture qui a tendance à gondoler au niveau des pinces, l'encolure qui baille un peu au dos. Mais les versions vues en flanelle à carreaux sont suffisamment attrayantes pour que j'aie eu envie de mettre les mains dans le cambouis et obtenir une version qui me plaise.

      J'ai d'abord décalqué le patron et reporté les marges à 1.5 cm (1.2 cm pour la patte de boutonnage) pour obtenir les bords réels des pièces. Puis j'ai reporté sur les pièces mon buste de base sans aisance pour visualiser l'aisance qui me serait apportée par le patron tel quel, et identifier les points à modifier.

      Après une toile du haut, j'ai validé les modifications suivantes sur une T40/42 (92/72/102) :
    - épaule allongée d'1.5 cm
    - création d'une pince d'omoplate d'1.2 cm sur l'empiècement dos.
    - côté encolure dos réhaussé de 0.5 cm, et devant d'1 cm (passage de 14° à 18,5° pour la pente d'épaule moyenne)
    - milieu encolure dos réhaussé de 1 cm, et devant de 1 cm. Col modifié en conséquence.
    - tête de manche réhaussée d'1 cm
    - largeur tête  manche dos réduite d'1 cm  
    - largeur du torse en bas de l'entournure augmentée d'1 cm sur chaque demi-dos et demi-devant (ce que c'est que d'avoir une silhouette en X les enfants)
    - bas de l'entournure réhaussé d'1 cm, creusement de l'entournure dos
    - pince poitrine abaissée d'1.5 cm
    - extrémité des pinces de taille modifiées pour avoir un bas plus horizontal et une ceinture bien horizontale (milieux dos et devant et pince dos remontés de 0.5 cm, pince devant remontée de 0.75 cm), profondeur pinces taille augmentées de 0.5 cm.

    Le duo des Bruyères

    Jambe de pantalon obtenue sans trucage

      J'ai utilisé un coupon de flanelle entamé de chez Sacrés Coupons dont il me restait 1.50 m en laize de 115 cm. Suspense à la coupe vu que le patron recommande d'avoir 3 m de tissu sous la main dans ce cas et qu'il y a des carreaux à raccorder... J'aurais bien aimé faire une ceinture en diagonale mais ça n'a pas été possible. J'ai réussi à tout caser sauf la doublure d'empiècement dos et les manches ont du être raccourcies (pense-bête : diamètre bracelet fermé 29 cm). J'ai préféré mettre le côté gratté à l'extérieur car la netteté du quadrillage sur l'endroit du tissu m'est moins sympathique.

    Le duo des Bruyères

      Comme je n'avais pas lu les instructions avant, je ne m'étais pas aperçue que les extrémités du col sont sensées arriver au milieu de la patte de boutonnage et donc faire touche-touche lorsque la chemise est fermée jusqu'en haut (d'ailleurs je me suis demandée pourquoi le DT montre une chemise fermée jusqu'en haut alors qu'il n'y a pas de bouton en haut). Qu'importe, je le préfère positionné au bord de la patte, en supprimant la stricte horizontalité du sommet de la patte.

    Le duo des Bruyères

      Le col pourrait tomber mieux : dans toutes les positions il a tendance à remonter dans le dos (on voit le pied de col), et des petits plis de cassure apparaissent dessus lorsqu'il est fermé. Je devrais peut-être essayer de monter le col à l'envers comme une parisienne en helvétie, il rend bien comme ça je trouve !

    Le duo des Bruyères

      Comme j'ai entoilé les pattes de boutonnage, l'encolure résiste un peu à l'ouverture. Le lot de boutons providentiels vient d'un vide-grenier.

    Le duo des Bruyères

    Coin coin !

    Le duo des Bruyères

      Je pourrais allonger les pinces de taille dos pour atténuer l'effet "poche"... mais c'est tellement confortable ainsi ! La ceinture plonge encore un peu dans le dos mais ça me va comme ça. Si c'était à refaire je retoucherais aussi la tête de manche en supprimant un peu de volume sur les parties descendantes et je tripatouillerais un peu le col vu que je le préfère en position fermée. Je n'ai pas touché à la hauteur et je valide ce choix.

    Le duo des Bruyères

    Trop trop trop c'est Tropicoooo !

      Et maintenant, il faut que je remercie Althea de m'avoir prêté son patron. Comme nous avons construit son buste de base récemment, je vais m'essayer à la même démarche, sur un corps différent. Et si elle s'avérait couronnée de succès, je pourrai la reproduire sur ma sœur. Affaire à suivre !

    Le duo des Bruyères

    Le brin d'herbe a froid sur les toits,
    Bon bûcheron, coupe du bois !
    (et débarrasse-moi de cette commode pourrie)


    13 commentaires
  •   La dernière fois qu'on a entendu parler de Carme sur ce blog, c'était pour tester sa nemesis lekalienne. Mais je n'avais pas pour autant tiré une croix sur le patron original, que je m'étais promis d'adapter pour de bon à ma morphologie, mon problème avec ma première version déjà un peu modifiée étant que la blouse bascule en arrière et que je suis très étriquée en tendant les bras vers l'avant. Avec le recul, je m'aperçois que j'avais mélangé adaptations adéquates (élargissement des épaules, de l'encolure, abaissement de la pince poitrine) et inadéquates (abaisser le bas de l'entournure et la décreuser au dos). Comme j'ai enfin eu l'épiphanie sur ce qui clochait fondamentalement pour moi tandis que je cousais le chemiser de lady Chatterley, j'ai retravaillé le patron dans la foulée.

    Le dialogue des Carme - épisode 3

    Clic-clic pour agrandir

    Modifications par rapport à la version originale en 39/40 :
    - encolure milieu devant abaissée d'1.5 cm, milieu et côté dos remontées de 0.5 cm
    - côté épaule allongé de 2.5 cm, et baissé d'1.5 cm sur le devant et 0.5 cm au dos
    - longueur du demi-col augmentée d'1.5 cm
    - carrure devant diminuée de 0.5 cm avec creusement de l'entournure
    - largeur bas entournure dos augmentée d'1.5 cm
    - plastron élargi d'1 cm sur tout son pourtour
    - pince poitrine abaissée de 3 cm, allongée d'1 cm et volume augmenté d'1 cm pour mon bonnet C, tracé du côté devant adapté en conséquence
    - largeur totale de la tête manche augmentée de 3 cm, hauteur réduite d'1 cm
    - patte de boutonnage manche remontée de 6 cm.

    En résumé : allongement ++ de l'épaule, augmentation de la pente d'épaule, augmentation de la largeur au bas de l'entournure dos, augmentation et abaissement de la pince poitrine, élargissement de la tête de manche.

    Le dialogue des Carme - épisode 3

      Ensuite, tel le crotale à l'affût du campagnol amphibie, j'ai attendu un certain temps que me trottine devant le nez le tissu adéquat, ce qui s'est produit en juillet avec un lin GOTS chez Brin de Cousette, dont la nuance de turquoise chiné m'évoque instantanément une maison au bord de la mer (genre ça). Lin tout raide, passé deux fois à la machine à 60°C pour l'assouplir un peu avant de couper les pièces, ce qui l'a rendu souple et élastique en même temps, mais aussi plus terne et plus pelucheux, ce qui me va comme ça. Contre toute attente, j'en un peu bavé avec ce tissu à cause de son tissage lâche, et de sa tendance vicieuse à marquer les plis sans franchement le montrer à la moindre manipulation, ce qui m'a donné l'impression de prendre mon premier cours d'accordéon plutôt que de faire une cousette plan-plan. Par contre, ces propriétés font que la pose de fils de fronces pour résorber l'embu des têtes de manches était tout à fait superflue. J'en ai profité pour tester un truc lu dans la dernière mouture des livres de modélisme de Gilewska, à savoir résorber une partie de l'embu sous l'aisselle plutôt que de tout mettre sur l'épaule. Avec ce tissu c'est passé crème, à voir avec des étoffes plus serrées.

    Le dialogue des Carme - épisode 3

      J'ai été très contente de pouvoir regarder le pas-à-pas en vidéo puisque j'avais élégamment offert le patron pochette après l'avoir décalqué...

    Le dialogue des Carme - épisode 3

      Minute psychorigide : La tendance de ce tissu à tanguer à droite à gauche a accentué une bizarrerie assumée sur la construction du col que je m'étonne de n'avoir pas relevée lors de ma première couture de ce modèle : si on suit les instructions, le milieu de la patte de boutonnage du dessus (qui fait 2 cm de large) se trouve décalé de 0.5 cm par rapport au milieu du plastron, tandis que celui de la patte du dessous est bien au centre (car patte d'1 cm de large). Il faut donc que le col soit plus long d'1 cm sur un côté, a priori c'est précisé dans les explications, mais comme je ne l'avais pas noté sur ma pièce décalquée, je me suis retrouvée avec des marges de quelques millimètres et j'ai trop résorbé de tissu sur mon encolure dos, d'où une bulle de tissu à côté de l'encolure sur le dos de l'épaule gauche qui m'agace beaucoup. Et si j'avais été moins conne, j'aurais aussi thermocollé ma patte de boutonnage devant (j'en ai mis sur le col et les bracelets de manche), là ça fait des vaguelettes immondes quand les boutons sont passés. Et puis les boutons cousus sur cette bande de boutonnage toute fine ça fait bizarre.

    Le dialogue des Carme - épisode 3

    Bilan : c'est une réussite pour ce qui est de l'ajustement, je peux bouger sans entrave et la sensation de cisaillement de l'aisselle dos au repos a disparu ; le col fermé fait encore un peu pression sur le devant du cou, ce qui indique à mon sens que je devrais augmenter un peu la pente d'épaule juste sur les premiers cm. Le tissage aéré et la tonicité du tissu font que ce vêtement n'est vraiment pas étouffant, par contre l'étoffe pique légèrement la peau, ça change des cotons cousus habituellement.

    Le dialogue des Carme - épisode 3

    J'hésite à rajouter le bouton factice en bas de la patte de boutonnage

      Et vous, vous dites Carm' ou Carmé ?


    12 commentaires
  •   Aujourd'hui on va se torcher un petit article de burdologie. En mai j'ai pu racheter une brassée de burda 2013-2016 via T&N, dont celui que je mordais les doigts d'avoir laissé filé en son temps : le numéro de juin 2015, et son maxi short de couverture. Qu'est-ce qu'il est beau ! Et qu'est-ce qu'il est grand ! Mais qu'est-ce qu'il est beau !

    Burda juin 2015

       Pour le retour en Normandie post-confinement j'avais emmené le magazine avec un coupon de coton à petites rayures de Selenz me semble-t-il, dont la raideur est adéquate au projet. Et comme c'est mon bleu-gris, il va avec plein de hauts déjà cousus. J'ai choisi la taille 40 qui correspond à mon tour de taille.

    Burda juin 2015

    NB : ce modèle comporte une braguette totalement inutile

    Burda juin 2015

    Burda juin 2015

    Il a beau être raide, le tissu ploie parfois sur la hauteur de pli et de revers

    Burda juin 2015

    Burda juin 2015 vu par juin 2020

    Burda juin 2015 vu par juin 2020

    Burda juin 2015

     Dans un, mets-en deux !

    **********

      Après ça il me restait des vacances alors j'ai décalqué le chemisier 109 en 40/41 :

     

    Burda juin 2015

    Chemisier 109 Burdastyle 06/2015

      J'ai sorti un grand coupon de batiste blanche de mes affaires, un maillet, une plaque de béton, du sulfate de fer, une casserole, de la flotte et du vinaigre et j'ai joué à la teinturière végétale en allant prélever des feuillages divers dans le jardin et des vieilles baies de cassis au congel.

    Burda juin 2015

    Là c'est des feuilles et le lien en coton avec lequel j'ai ficelé un coupon de tissu, en sortie de mitonnage dans du jus de cassis vinaigré.

    Burda juin 2015
    Fougère-Nigelle / Châtaigner-Fraisier-Vigne

      Après l'imprégnation j'ai rincé, on est passé au pH neutre et j'ai pleuré, puis j'ai trempé le tout rapidement dans la solution de sulfate de fer pour fixer les tanins, avant de découper dans les petits coupons les différentes pièces du chemisier.

    Burda juin 2015

    Au moins le nouveau short va bien à ce grisâtre bleuté

    Burda juin 2015

     J'avais tellement la flemme de terminer ce chemisier que j'ai juste mis des fils de fronces à la place de [coulisse+lien]

      Le bilan en août 2020 : si le short est complètement adopté, pour le chemisier ça va être plus difficile.

      La prochaine fois j'espère de tout cœur qu'on parlera de la veste tailleur de Monsieur dont la confection traîne depuis deux mois. J'en suis au col, passage difficile pour la motivation, mais je sens que ça va descendre tout seul ensuite. D'ailleurs je m'y remets tout de suite.


    17 commentaires
  •   Quand Deer & Doe a sorti Passiflore, son dernier modèle, je me suis aussitôt vue dedans comme dans une paire de charentaises, et me suis dit que ce ne serait qu'une question d'années avant qu'elle soit mienne. Mais le petit algorithme perso était si bien mis en route en regardant les différentes versions pour estimer ce que j'allais devoir modifier, qu'il ne lui a fallu que trois jours pour passer au vert, un record. La seule ombre au tableau étant les épaules qui avaient encore l'air de myosoter, c'est à-dire donnant une impression de cou engoncé avec présence de plis courbes de part et d'autre de l'encolure devant, j'ai entamé l'étude de la zone ce week-end et ai cousu une toile hier puisque je m'accorde trois jours de congés payés.

    Actiflore

    Les gens ont l'air d'adorer poser dans cette position donc : moi aussi

      J'ai coupé la taille 40 et ai retracé le contour des pièces à 1.5 cm, pour procéder aux modifications sur les tracés de la robe finie et y replacer les crans de correspondance, puis j'ai coupé mon tissu avec des marges d'1 cm sauf sur les pièces non modifiées. Au passage, je ne suis toujours pas fan des chiffres de taille à l'extérieur des pièces avec marge parce qu'alors ils jarretent au découpage.

    Actiflore

      Les modifications entreprises sur la taille 40 :
    - milieu épaule dos remonté de 0.7 cm (la pente épaule dos passe de 8 à 14°),
    - encolure milieu dos remontée de 0.4 cm
    - milieu épaule devant remonté d'1 cm (la pente épaule devant passe de 16 à 20°), cette modification permettant également que la poitrine se place correctement.
    - encolure milieu devant remontée de 0.5 cm
    - léger arrondissement de l'encolure au niveau des épaules
    - côtés épaule allongés de 0.5 cm
    - col allongé d'1 cm de chaque côté pour s'adapter au réhaussement des épaules
    - léger arrondissement du revers
    - hauteur empiècement dos réduite d'1 cm, avec augmentation de 0.3 cm de la pince d'épaule
    - légère modification de la tête de manche pour l'adapter à la réduction de l'entournure dos
    - jupe gradée en ligne droite du 40 taille au 42 ourlet
    - jupe allongée de 2 cm, et piqure ourlet à 1.5 cm au lieu d'1 cm.

      Si j'ai bien compris les explications, le bas de la ceinture coïncide avec la ligne de taille. Sur moi elle tombe très bien comme ça.

    Actiflore

      Les ajustements ont payé, regardez-moi cet ourlet qui tombe bien horizontalement, alors que je suis une habituée des devants qui remontent et des dos qui pochent :

    Actiflore

    La ceinture part vers le bas devant à cause du poids de la boucle métallique

      Je n'ai rien entoilé pour ne pas gâcher les fournitures, donc le col n'apparaît pas sous son meilleur jour, et son cran n'est pas de première netteté non plus vu que je n'ai pas donné le maximum de mes moyens à cet endroit. J'ai toutefois l'impression qu'il y a une petite tension à ce niveau et je lui donnerai quelques mm à lui aussi sur la prochaine version.

    Actiflore

      Pareil pour le devant, j'augmenterai encore un brin la pente d'épaule car le pli revient rapidement en posture relâchée :

    Actiflore

      Le tissu vintage pur esprit années 90 est un don de Liseli et provient d'une housse de couette tannée par des années d'utilisation et correctement entretenue, bien velouté et assez fluide, parfait pour un rendu "la concierge est dans l'escalier". Franchement, si j'étais tissulicultrice je me lancerais dans la percale lavée en pendant du lin lavé.

      Pas d'embûche à signaler dans les instructions. Là où j'ai eu le plus de mal à gérer c'est au moment de fixer la parementure devant sur les coutures princesses et le haut de l'entournure devant, j'avais du étirer un peu mon tissu et me suis retrouvée à des plis à l'intérieur.

    Actiflore

      Mon co-confiné apprécie beaucoup le modèle, notamment l'absence de bouton au dessus de la ceinture.

    Actiflore

      Les boutons sont dépareillés entre les six du bas et les deux sous la ceinture.

    Actiflore

      Voilà, il ne lui manque plus que la parole des poches !

      Pour ce qui est de la vie quotidienne, je me demandais comment se comporterait le pan supérieur de la robe comme les boutons sont loin du bord, j'ai pu constater lors de notre tour du Père Lachaise vespéral que ça se tient bien. Le pan du dessous se prend un peu entre les cuisses mais rien de gênant. Cette toile aura donc une descendance !


    22 commentaires
  •   Au dépouillage de la revue de janvier 2020 de Burda sur T&N, un nouveau coup de foudre pour l'improbable patron du mois estampillé •••• m'a percutée :

    Premier matin

    Modèle des créateurs Talbot Runhof...

    Premier matin

    ...transposé en patron 122 du Burdastyle 01/2020

      Donc disais-je, la polarisation immédiate, l'illumination devant cette revivescence '80 à laquelle il ne restait à ajouter que le col en pointe, la cagoule et les talons aiguilles pour se fondre dans le paysage :

    Premier matin

    si je ne m'abuse : collection "Hiver futuriste" A-H 1979 de Thierry Mugler

      Ou en plus simple :

    Premier matin

    Avis aux amateurs : 61,62 € sur Etsy

      Ce fut mon auto-cadeau de Noël. La découpe du patron a permis de vérifier que tout rentrait dans le coupon de 2.20 m de jersey velours "peau de taupe" 100% coton GOTS de Lebenskleidung que je destinais déjà à un combipyjama (le plan de coupe demande 3.75 m pour une taille 36), sans savoir que Cupidon irait jusqu'à me rendre désirables des épaulettes à l'intérieur d'un pyjama. J'ai utilisé du jersey simple et du bord côte épais du même coloris gray-green marl pour les pièces complémentaires.

    Premier matin

      La bête étant fort ample, j'ai réalisé une taille 34 (emmanchures, bas du pantalon) / 36 avec ces modifications :
    - hauteur d'épaule modifiée pour s'adapter à une épaulette d'1 cm au lieu de 4 cm.
    - largeur d'épaule diminuée d'1 cm avec suppression du pli
    - hauteur de l'encolure augmentée de 0.5 cm sur chaque côté, et allongement du col d'1 cm
    - raccourcissement du dos d'1 cm

    - passant de ceinture raccourci pour ne pas être replié sur lui-même mais plaqué sur le haut par une couture
    - ceinture additionnelle remplacée par une bande de bord-côte intégrée de 4 cm
    - taille remontée d'1 cm, avec 1 cm de hauteur ajouté en plus au bas
    - jambe raccourcie de 7 cm. Le remplacement par des bracelets envisagé au départ nuisait finalement grandement au tomber de la jambe.
    - bracelet de manche remplacé par une bande de bord-côte pliée de 4.5 cm, circonférence 17 cm
    - retrait des poches poitrine, bien que j'avais préparé deux poches à zip symétriques

      Le résultat en photos au saut du lit le matin qui a suivi notre première nuit ensemble, une nuit parfaite à peine interrompue par le retour à 3h du mat' de mon oiseau de nuit :

    Premier matin

    On peut déjà remarquer que le tissu ne froisse pas spécialement

      Le col mandarin est une pièce rectiligne. J'ai eu du mal au montage puisque j'ai commencé à l'assembler directement à la surjeteuse après l'avoir bâti (apposer deux couches de jersey velours l'une contre l'autre, c'est terrible pour vous décaler deux pièces sans s'en rendre compte). En plus de ça j'avais testé deux thermocollant différents sur chaque pièce de col (le G785 qui n'est pas spécialement élastique, et le H609 bi-élastique, j'ai préféré le premier dans cet usage) ce qui fait qu'elles ne se comportaient pas pareillement. Puis j'ai eu du décalage par rapport à la fermeture, du coup, de reprise en reprise le haut du devant du col se retrouve un peu moins haut que sur le patron, et ça ne se voit pas spécialement. Par contre la courbure approximative et la finition moyenne de la partie droite se voit, mais je devrais pouvoir vivre avec.

    Premier matin
      Le vrai moment de bravoure de la confection de ce combijama a consisté dans le retour à pied dans mes pénates depuis la mercerie Saint PIerre où je m'étais résolue la veille de la Saint Sylvestre à aller acheter des fermetures à glissière qui soient comme je voulais. On voit sur les photos de petits plis de tension obliques qui en partent, et je sens également au porter qu'il s'agit là de la seule zone non extensible du vêtement : dès que la combi glisse un peu en arrière des épaules il y a cette tension que je déteste au dessus des clavicules.

    Premier matin

      À l'intérieur, j'ai recouvert les épaulettes d'une enveloppe en jersey pour ne pas qu'elles se décomposent au lavage, et les ai fixées par deux points à la couture d'épaule. Cette épaule surélevée sur le côté, l'ampleur de l'emmanchure et le tissu tendu par le poids du pantalon font que l'aisselle se trouve très dégagée, sensation assez étrange pour un pyjama.

    Premier matin

      Côté popotin l'effet "j'ai chié dans mon benne" (amydelalaine©) de la combi à plis est au rendez-vous, et même si je n'ai pas fait d'ajustement sur la fourche, cela me semble être un mal nécessaire puisqu'une fois assise y a rien de trop au niveau du fessier. Si je pince la fourche debout, il y a environ 6 cm de mou.

    Premier matin

     

    Premier matin

      Le travail le plus embêtant à été de fixer le plus proprement possible les languettes/ex-passants en prenant en compte l'ouverture de poche, le tomber du pli et l'extrémité de la bande de bord côte.

    Premier matin

    J'ai gardé les plis au dos et sur le côté des manches.

    Premier matin

    La longueur des manches et des jambes est validée. La crêpe au caramel qui coule aussi.

    Premier matin

    J'aime beaucoup cette épaule.

    Premier matin

    Une sortie en extérieur incognito avec la couverture de luxe est tentable...

    Premier matin

    ...mais je ne pousserai pas le défi jusqu'à aller avec au travail.

      Mais au fait, n'auriez-vous pas vu ma queue ? Il me semble qu'elle irait très bien avec cette peau d'âne.

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique