•   Pour cette troisième Mélilot, la sélection du tissu s'est encore une fois trouvée croiser le chemin de Selenz,  puisque c'est elle qui m'a sonné les cloches lorsque Spoonflower a organisé sa semaine de frais de ports gratuits en octobre dernier. L'occasion de faire transiter immédiatement une obole reçue de la daronne de Monsieur (c'est sympa mais depuis quand les belles mères non officielles envoient-elles des chèques d'anniversaire ?) et de tester les imprimés qui me faisaient envie depuis un moment. Sauf qu'il a fallu se décider et c'est finalement le motif 4'' Boone fall floral coloris deep purple de la prolifique shopcabin qui a été élu en Organic Cotton Sateen Ultra puisque je projetais d'en faire un chemisier. Je ne sais plus combien de temps il a mis à arriver (paye ta review de merde), de mémoire 10 à 15 jours.

      J'ai été assez déçue à la réception du coupon car plutôt que teint, on aurait dit que le tissu avait été enduit, j'ai même fait couler de l'eau dessus pour voir si c'était imperméable (même pas). L'intérêt du satin étant la douceur de sa face endroit, c'était...ballot.

    Mélilot fleur cuillère

    C'est les vacances : pas de raccord entre les pans

      Après que le coupon soit resté un moment sur la pile du bureau (une des efficaces mesures anti-achat : les tissus fraîchement acquis sont laissés dans mon champ de vision pour me rappeler de leur faire un sort au lieu de penser à autre chose), j'ai fini par choisir de le transformer en une Mélilot dont je venais de voir qu'elle pouvait s'accomoder d'un tissu peu fluide. J'ai coupé la même taille que la 2eme Mélilot verte : 40 avec modifications encolure et courbe de hanches, avec un chouille plus de place aux épaules. Les pièces ont tenu dans le mètre commandé.

    Mélilot fleur cuillère

    Bon ok on voit le petit oiseau, j'aurais ptêt du garder au moins du 41 en bas des hanches...

      Je l'ai cousue pendant la canicule de juin et ai été un peu catastrophée de la sensation de confinement ressentie une fois enfilée en comparaison du T-shirt en lin fin, tellement on sent que le tissu très dense fait obstacle à l'air et à l'humidité corporelle. Reportée en temps estival classique la sensation est bien moindre, mais mieux vaudra renoncer à cette version en cas d'enjeu thermorégulateur sous peine d'autocuisson.

    Mélilot fleur cuillère

    "Fuir la chaleur parisienne"

      Le masochisme étant l'un des traits constitutifs d'une blogueuse porte-manteau prête à tout pour avoir ses photos, c'est bien sûr le jour d'un record de chaleur normand qu'elles ont été prises.

    Mélilot fleur cuillère

    Même si vous n'aimez pas les fleurs, avouez que c'est une variation bienvenue des imprimés trop vus !

      Notons que, et c'est important de le signaler car je me suis laissée lire que ça n'avait pas toujours été le cas, je n'ai pas eu d'éclaircissement du tissu à déplorer en quatre lavages à 30°C, et les piqures des zones que j'ai du découdre n'ont pas laissé de points blancs (par contre je m'apitoie parce que j'ai tiré deux fils au niveau des boutonnières et que ça fait deux traits blancs).
    J'aurais du noter le taux de rétrécissement après décatissage mais je me souviens juste que ça allait. Le toucher gommé s'est quelque peu atténué avec ces quatre lavages, donc je vais simplement noter sur le bulletin : "est sur la bonne voie, doit poursuivre ses efforts".

    Mélilot fleur cuillère

      Évidemment tout ça plissote un peu, mais ça me va.

    Mélilot fleur cuillère

    Méliliot fleur cuillère nourrir flou juvénile piaf

    Mélilot fleur cuillère

    Tchip fort aimer hutte fais le toi même

      En comparant avec le satin de coton bio à morue de chez Sam'Oz, le tissu est similaire mais là où l'imprimé morue discret laissait tout le velouté du satin affleurer, il est ici complètement étouffé par l'enduction.

    Mélilot fleur cuillère

    **********

      J'ai profité de la commande pour importer quelques échantillons de 20x20cm des qualités et imprimés dont je voulais me faire un idée.

    Cotton Poplin Ultra : assez légère mais tellement raide que je ne vois pas ce que j'aimerais en faire en habillement. L'imprimé serait parfait sur une chemise jersiaise (c'est une chemise hawaïenne avec des fleurs de chez nous)

    Mélilot fleur cuillère
    Organic Sweet Pea Gauze : une double gaze bien lâche et molle -onaimeouonnaimepas- au toucher assez neutre, j'aime beaucoup l'imprimé en aquarelle. Sur un fond autre que blanc ça ferait réfléchire.

    Mélilot fleur cuillère

    Organic Cotton Knit Ultra : environ 15% d'extensibilité sans le tonus de l'élasthanne, convenable pour des T-shirts non moulants. Imprimé joli en petit sur écran, moche en vrai.

    Mélilot fleur cuillère

    Cotton Spandex Jersey : un poil moins agréable au toucher que le précédent mais bien élastique (30% facile). L'extension du tissu laisse apparaître le blanc de la fibre non imprimée mais ça reste harmonieux. Imprimé façon cyanotype fort sympathique.

    Mélilot fleur cuillère


    4 commentaires
  •   Ça s'est passé un après-midi où Selenz faisait faire leur traditionnel tour de table à ses rossignols. Un coton imprimé des deux côtés y faisait sa première présentation ; ses éléments biographiques connus relataient qu'il avait servi comme tenture dans son ancienne famille et avait déjà du être lavé de nombreuses fois, d'où son aspect assez souple pour une toile de coton. Il me séduisit suffisamment pour que je l'en débarrassasse. Il avait ce petit côté Lucienne auquel je ne sais résister.

    Trois Mélilots et un cou fin

    © Archives NR

      Plus tard dans l'après-midi on fit des essayages avec les trois Mélilots de Liseli et ça commençait à ressembler à une mercerie idéale, où on pourrait essayer plusieurs versions cousues d'un patron et décider si le jeu de la confection en vaut la chandelle en ayant une première idée des modifications à apporter. De nos essayages il est ressorti que tout le monde trouvait pénible le port de Mélilot col fermé (tension entre le bouton du haut et les épaules), et que sur moi quelques discrets plis de tension entre l'encolure et la poitrine se formaient, signe d'une pente d'épaule légèrement trop prononcée pour le patron.

      Comme cette chemisette doit être le patron de Deer & Doe que j'ai le plus aimé voir sur les gens, et que je venais juste de travailler sur une emmanchure kimono, je décidai sans surseoir de décalquer le patron au sein de ce cercle privé et d'y consacrer mon nouveau coupon.

      Modifications Mélilot 1
    - T40 jusqu'à la taille (je fais pile un 40 D&D à la poitrine et à la taille, avec un bonnet C)
    - Taille réhaussée de 2 cm (insérez ici un soupir de contentement d'Althea)
    - Jonction entre T40 et T42 entre la taille et les hanches, en atténuant légèrement le galbe de la courbe.

      L'imprimé géométrique n'était pas tout à fait perpendiculaire et il a fallu sacrifier l'alignement horizontal des motifs au profit du vertical.

    Trois Mélilots et un cou fin

     Mélilot 1

    Trois Mélilots et un cou fin

    Mélilot 1 col relevé pour mieux discerner les tensions

      J'ai testé le côté droit avec des coutures surfilées à 0.5 cm de marge, et du côté de la poche la couture anglaise de 0.5cm préconisée dans les instructions, parce que je me demandais à quel point une couture anglaise dans la petite courbe sous le bras allait restreindre l'ampleur des mouvements (oui là on parle de faire mal aux mouches mais je sais qu'il y a des sadiques qui trainent dans le coin). Réponse : je sens légèrement la différence en tendant les bras vers l'avant mais c'est clair que si j'y pense pas, bah, j'y pense pas.

    Trois Mélilots et un cou fin 

    Mélilot 1

      Esthétiquement le col original est ok, charmant même, mais niveau sensation sa tension exerce une pression inconfortable sur le devant du cou. L'agrandissement des hanches au 42 était inutile puisque cela se solde juste par un bec de part et d'autre.

    **********

      Après cette mise en jambe, et inspirée par la récente sortie de la jupe Agave (mon modèle préféré de la nouvelle collection) je décidai de faire dans la virtuosité et de tenter dans la deuxième moitié du coupon une Mélilot réversible afin de ne point gâcher ce double imprimé.

      Modifications Mélilot 2
    - T40 partout en atténuant légèrement le galbe de la courbe entre la taille et le bas.
    - Taille réhaussée de 2 cm
    - Extrémité médiale des épaules devant et dos réhaussée de 0,5 cm, milieux dos et devant réhaussés de 0,3 cm.
    - Creusement de la courbe d'encolure de part et d'autre des épaules.
    - Allongement du pied de col et du col de 2 cm en conséquence.
    - Ajout d'une patte de boutonnage cachée pour le pan auquel sont cousus les boutons.

      Là encore, du col je n'ai entoilé que les pièces extérieures de la face à motif géométrique. Je n'aurais d'ailleurs pas essayé le col réversible si le tissu avait été plus épais. Les coutures d'assemblage sont rabattues et j'ai tout de même gardé l'ourlet contrastant que je ne trouvais pas laid parce que je n'avais pas envie de m'embarquer dans une pose de biais.

    Trois Mélilots et un cou fin

     Mélilot 2

    Trois Mélilots et un cou fin

    Mélilot 2

      Sur cette version la couture d'épaule a tendance à plissoter au niveau du creux anatomique, a priori davantage à cause de la substitution de la couture anglaise par une couture rabattue que de l'ajustement de l'encolure.

    Trois Mélilots et un cou fin 

    Pinces poitrine de Mélilot 2 : nature à gauche avant d'être plaquée à points invisibles au tissu comme à droite.

    Trois Mélilots et un cou fin 

    Mélilot 2

    Trois Mélilots et un cou fin

    Mélilot 2

      Eh beh ça fonctionne on dirait.  Le col contient maintenant juste ce qu'il me faut d'aisance et il me reste une petite tension à l'épaule et au bras. Une guigne, mais la prochaine Mélilot, encore virtuelle et possiblement faite de ce fameux satin enduit spoonflower destiné à quelque chemisier mignon de ce genre, pourrait contenir comme ultime ajustement un décalage de la courbure d'épaule d'1cm sur le côté et un agrandissement d'un chouille du bracelet.

    Trois Mélilots et un cou fin

    Mélilot 2 / Mélilot 1 après traitement azurant

      Comme convenu, Mélilot 1 a rejoint le placard de Liseli puisqu'il semblerait que cette créature ait été conçue avec le buste d'un mannequin cabine Deer & Doe ; je suis un peu jalouse parce que je préfère la couleur et l'espacement (6 cm) des boutons que j'ai mis sur la sienne à ceux de la mienne (7 cm).

      Et la prochaine fois je devrais reparler de ce pantalon vert et du coupon bleu trop généreux qui lui donnera suite dans les aventures du jean de base.


    10 commentaires
  •   Aujourd'hui, retournons à nos valeurs sûres avec le chemisier 112 du magazine Burda de septembre 2012, dont j'avais déjà réalisé le chemisier 118 de mémé Lucienne. Là on s'est recentrée sur une couleur unie puisqu'on a utilisé le deuxième coupon de twill de coton fin Stragier coloris Zéphyr qui était alors en soldes à 8 euros, c'est très joli, ça se coud bien et c'est un poil rèche sur la peau, j'imagine que ça s'assouplira au fil des lavages.

    Chemisier Burda

    112 Burdastyle 09/2012

      Bubu propose 4 déclinaisons de ce modèle, chacune ayant son petit caractère. J'avais d'ailleurs réalisé la variante 114 pour Charline il y a six ans (no comment à part que oui, c'est le même patron mais sans les pinces).

    Chemisier BurdaChemisier BurdaChemisier Burda

     

    111 /113 /114 Burdastyle 09/2012

      J'ai coupé une taille 40 en haut, 42 en bas, et remonté la taille de 2cm. Je me suis également enfin rentrée dans le crâne que j'avais la base des épaules pentue et que j'aurais beaucoup moins de problèmes d'encolure qui tire et de plis obliques sous la poitrine si je l'ajustais systématiquement sur les patrons avant de coudre. Ce que j'ai fait avec cette chemise Burda, en donnant au pif 0.75cm à chaque épaule au niveau du cou et en allongeant les pièces de col en conséquence. Le col est même un peu trop large maintenant, moi qui déteste pourtant être serrée à cet endroit. J'ai aussi abaissé le haut de la pince poitrine d'1cm. Après couture, j'ai remonté le bas des entournures de ce que je pouvais soit 0.5cm, car elles sont placées très basses sur ce modèle. J'ai raccourci les poignets à 3cm et c'est très bien ainsi. J'ai également remonté le bas de 3cm + dessiné une petite échancrure sur les côtés.

    Chemisier Burda

      J'ai été jusqu'à utiliser la Vlieseline préconisée, soit la G700 pour les poignets, et la G785 pour le col et pied de col extérieurs uniquement parce que j'ai lu trop vite. En effet Burda préconisait de thermocoller le col du dessous et le pied de col extérieur avec la G700 (plus ferme), et le reste avec les G785 (plus souple), et je ne suis pas sûre de comprendre la logique qui sous-tend cela, car je préfère l'aspect du "toutes parties entoilées au dessus". Bref, comme mon pied de col de dessous n'était pas du tout entoilé, j'ai m'y reprendre à deux fois pour finir sa couture proprement. J'ai utilisé un lot de petits boutons trouvé à un vide-grenier l'an dernier pour 50cts.

      La chemise a été portée en mode renfroqué quelques jours avant de prendre les photos, comme ça bah, vous voyez comment le tissu réagit à la vie.

    Chemisier Burda

    J'ai oublié de boutonner le 3eme bouton, comme ça on voit que la carrure ne tire pas :-P
    Sinon, j'ai l'impression d'avoir un poil trop de matière sur le devant de la tête de manche mais ça s'estompera peut-être au premier lavage.

    Chemisier Burda

    Chemisier Burda

    Point tissu dont l'endroit est un peu plus clair que l'envers.

      Photos avec un test de (mini?)jupe en restauration (rétrécissement du bord cote à la taille pas encore fait au moment des photos) :

    Chemisier Burda

    Chemisier Burda

    Chemisier Burda

    Ah, cette coupe de cheveux qui ne ressemble plus à rien...

      La chemise est confortable, ample et habillée à la fois, et ça me fait bien plaisir de m'être cousu un vêtement dont j'avais vraiment besoin, et d'avoir employé un patron que j'avais un peu oublié après avoir voulu le coudre pendant longtemps. Les patrons qu'on retrouve et qu'on trouve toujours aussi beaux, tel sont les moments de grâce que Burda a à vous offrir.

      La semaine prochaine, on reparlera de mes épaules, de mémé Lucienne, de don et de contre-don ainsi que de Mélilots vertes.


    18 commentaires
  •   C'était un dimanche, je m'ennuyais comme un rat mort au travail et avais décidé de faire un tour de répertoire des dernières sorties de patrons pour nourrir la base de données de T&N. Et vlà-ty pas que je tombe sur le matricule 4809 chez Lekala :

    Le dialogue des Carme - épisode 2

    Ben heu, je propose Carmelita.

      Je me suis marrée toute seule parce qu'on avait l'inverse de cas précédemment exposés sur ce blog : design très similaire à celui de la blouse Carme de Pauline Alice (je parierais sur le "directement inspiré de" mais ne suis pas dans la tête du personnel de Lekala (Edit : le patron a bien été construit d'après une photo de la blouse Carme qui avait remporté un des concours régulièrement organisés par la marque pour choisir le style de son prochain patron)) et pourtant pièces de patron conçues différemment sans l'ombre d'un doute, à en voir l'aperçu disponible sur la page de présentation.

      Ainsi, sur la blouse Lekala :
    - le plastron s'évase sur le côté en haut
    - les épaules sont plus longues
    - le col est plus dégagé et
    large

    - les manches sont plus larges avec une tête plus plate
    - les pinces poitrine sont plus basses

    - il y a des pinces dos
    - la hauteur taille dos-encolure est plus grande
    - l'échancrure du bas est moins marquée

      Je voulais justement refaire une blouse Carme en poursuivant l'ajustement de la carrure et les épaules (je porte la première régulièrement, mais tendre les bras vers l'avant ou fermer le bouton du haut m'arrache parfois un grognement), je me suis donc mise en quête d'une liasse de feuilles à recycler et ai imprimé le patron Lekala à ma taille : TP=92  TT=72  TB=103  THanches complètes=107 (au pif car pas de mètre ruban sous la main, après révélation du mystère de la hanche complète) h=173, taille haute, largeur poitrine augmentée (y disent poitrine mais en fait c'est plutôt carrure devant, on ne peut pas faire d'ajustement pour poitrine forte ou menue).

      Les explications sont en anglais, et vu que ma dernière patte polo doit justement remonter à la Carme, j'ai peu goûté les variations de nomenclature des pièces (parfois encore en russe sur le patron, les petites pièces sont appelées de manière différentes selon les endroits, du genre "sleeve stripe / sleeve decorative tab" "short placket / left placket" - "long placket / placket upper" (plaquette de beurre ?). Va te concentrer sur les explications non illustrées ensuite... 

    Le dialogue des Carme - épisode 2

      Mais bon, 2.56€ sont le garant d'une indulgence qui a opéré sans trop tarder. Une fois compris quelle pièce devait être coupée en double, une patte honorable est sortie de là.

    Le dialogue des Carme - épisode 2

    Oui, j'ai crisé en voyant le dos du patron tel quel.

      Voulant éprouver dans ma chair toutes les différences de seyant par rapport à Carme, je n'ai rien modifié a priori sur le patron, n'ai pas fait du toile et ai du corriger plusieurs points une fois un premier montage de la blouse fait (globalement, ce patron présente les excès inverses de Carme):
    - retrait de 2cm de circonférence buste à hauteur du bas de l'entournure.
    - retrait d'1cm de circonférence du haut des manches.
    - milieu col dos ramené 1cm plus bas dans le dos (d'où quelques petites fronces visibles)
    - abaissement de 0,5cm de la pente épaule, ajout d'une pince épaule dos, retrait d'1cm au côté de l'épaule devant et ajustement des entournures devant et dos en conséquence.
    - ajout d'une "fausse" couture au dos pour fondre cette pince épaule dans la pince dos.

    Le dialogue des Carme - épisode 2 

    Rendu satisfaisant mis à part le col qui du coup rebique en arrière.

      Je suis contente d'avoir cousu le gilet rose dernièrement car ses larges manches accueillent sans broncher les manches retroussées de Carmelita. Je trouve les brides de manches sont un peu trop longues et l'encolure un peu trop large, et le dos n'est pas encore tip top même si convenable. Je pensais que j'allais préférer l'arrondi du plastron de Carme, mais finalement j'aime autant chacun d'eux.

    Le dialogue des Carme - épisode 2

    Le bord côte annonçait subtilement la transition vers la période beige-taupe.

      Pour conclure, cette blouse a le look et le confort que le rendu des photos de promotion de Carme sur Pauline Alice donnaient à espérer, et que je n'avais pas trouvé dans la version que j'avais cousue. Je ne sais pas s'il y a une morale à cette histoire, si ce n'est connais-toi toi-même et qu'il n'existe pas de patron magique qui fera ce boulot à votre place.

    Le dialogue des Carme - épisode 2


    10 commentaires
  •   Althea m'ayant prêté son patron de jupe Anémone à la dernière soirée tricot, je me suis occupée de sa confection sans tarder. L'avantage d'arriver 5 ans après la sortie du patron, qui n'a pas été réédité, a été de faire le tour des réalisations et d'en tirer la conclusion que la version à basque d'Anémone mettait joyeusement en valeur les popotins charnus combinés à des tailles hautes et assez marquées. Ça vous dit quelque chose ?
      Certes, à voir les versions sur lesdites morphologies, je pouvais aussi prévoir que le haut d'Anémone m'arriverait sous les nibards et le bas à mi-cuisse, mais c'est justement ce qui me plaisait.

    Le parti basque
      Un tissu souple de poids moyen est recommandé, et constatant le rendu bien défini de ma version test en wax, j'ai préféré employer un petit coupon de velours noir à fines rayures plutôt que le brocard de polyester que j'avais initialement envisagé, trop mou. Ce coupon de velours avait été acheté le jour de la fermeture de De Gilles et je me suis aperçue au moment de placer les pièces de patron que le droit-fil est en fait perpendiculaire aux rayures, et que le tissu est légèrement stretch dans le sens des rayures. Comme il était hors de question de les orienter horizontalement, j'ai donc pris mes précautions lors de la couture, notamment en garnissant de ruban droit fil la couture côté des basques.

    Le parti basque

    La fermeture est bleu marine mais ça n'se voit pas.

      J'ai cousu la taille 42 (TT=76 TH=102, pour des de mensurations TT=73 TH=104) comme sur la version test. Je voulais initialement retirer 1 ou 2cm à la taille et me suis ravisée en prenant en considération l'épaisseur du velours. 

    Adhésion tardive au parti basque

    La c'est le poids de la vie qui tire sur mon côté droit.

      Comme je trouvais sur la version test que les marges à 1,5cm contrariaient l'arrondi de la couture côté des basques, j'ai réduit toutes les marges de coutures d'assemblage à 0,7cm. J'ai également modifié légèrement le pan milieu devant afin de le galber un peu en bas car je trouvais ses côtés trop droits. Après différents tests (cf. photos ci-dessous), j'ai ôté 1cm de hauteur en haut.

    Adhésion tardive au parti basque

    taille-3 bas+3,5 / taille+1,5 / taille-1 (version choisie)

      Je me suis toujours demandée sur les photos d'Anémone si les gens ajustaient le joli volant pour le faire gonfler avant la photo ou non, donc je précise que je n'ai pas pris de précaution de réajustement particulier en prenant les clichés. Ils ont même été pris après 8 jours de port successifs, ce qui explique les rides d'expression et que la taille se soit un peu détendue.

    Le parti basque

      Je n'ai pas doublé la jupe par flemme et par manque de tissu adéquat, et le haut de la jupe est terminé par un simple rempli. Ce sera peut-être à venir puisque le devant de la jupe forme un bec lorsque je marche. Mais bon, dans la mesure où j'ai déjà vécu pire dans ma jeunesse avec une robe chasuble en velours encore plus courte, je ne suis pas trop pressée.

    Adhésion tardive au parti basque
      J'ai gardé la longueur initiale alors que je fais 5cm de plus que la stature prévue. J'ai l'habitude d'exposer mes cuissots donc tant qu'elle passe le test du pack de six ce ne sera pas un problème, mais comme j'aime son côté carré, je trouve que le modèle gagne plus à être raccourci qu'allongé. Le port du collant opaque est toutefois à propos ; un rhume de fouffe est vite arrivé.

    Le parti basque

    Là c'est quand je noue les lacets de mes mocassins

      Parlons maintenant du confort : j'ai été très agréablement surprise du maintien procuré par la jupe, sans aucune impression d'être sciée en deux, peut-être aussi parce que j'ai choisi la taille au dessus de mon tour de taille. Elle s'est presque un peu trop détendue et c'est en fait la zone sous la taille qui est un peu oppressant en cas de dilatation abdominale. J'ai également été agréablement surprise du rendu de la jupe : sachant qu'elle avait été estimée trop "bancale" par la marque pour faire l'objet d'une amélioration, je m'attendais à y trouver des défauts évidents, et en fait non. Pour moi, le défaut principal de ce modèle reste que : in pusillis natibus, Anemone triste.

    Adhésion tardive au parti basque

    Elle fait bizarre cette photo hein ?

      Et vousse, vous avez fleuri des Anémones ? Les avez-vous beaucoup portées, comment ont-elles vieilli ?


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique